Du nouveau… pour les professionnels. Pour les interfaces graphiques, Sun a amélioré le créateur d’interfaces Swing. Le débugage passe par GNU gdb. L’annonce faite par Netbeans nous souligne: En outre de nombreuses fonctionnalités qui étaient fournies sous forme de plugins sont désormais incluses directement telles que le support de subversion ou le profiler d’applications Java. Cette copie d’écran soit ne contient pas de parties ou de visuels de programmes sous copyright , soit l’auteur l’a placée sous une licence libre indiquée sous cette notice , et suit donc les règles de Commons. C’est un peu balot.

Nom: netbeans 6.0
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 7.85 MBytes

Suivre le flux des commentaires. Le seul produit qui manque sur les plateformes tiers est le pack mobile sur macos x. Tout marche du premier coup, l’ergonomie proche de VisualStudio. Tout Java dans un seul produit. J’en oublie pleins, mais j’ai vraiment été très impressionné par cet IDE.

Suivre le flux des commentaires. Nous n’en sommes pas responsables. Aller au contenu Aller au menu. Netbeansl’environnement de développement intégré multi-plate-forme développé par Sun, est sorti le 3 décembre dernier dans sa version 6. Cette nouvelle version de Netbeans est disponible sous une double licence: Tout comme Eclipse, Netbeans est un environnement de développement mais aussi une plate-forme ayant pour but de faciliter le développement des applications pour le bureau.

Bien sûr, cette nouvelle version apporte son lot d’améliorations et de nouveautés. En outre de nombreuses fonctionnalités qui étaient fournies sous forme de plugins sont désormais incluses directement telles que le support de subversion ou le profiler d’applications Java.

Netbeans est téléchargeable sous forme de packs qui intègrent la base de netbeeans IDE plus un certain nombre de plugins en fonction des objectifs du développeur: Parmi les grandes améliorations nefbeans nouveautés on peut noter: Java Le nouvel éditeur est plus agréable et plus réactif. La complétion automatique est plus intelligente en ne proposant par exemple que les objets du bon type.

Un nouveau moteur d’indentation beaucoup plus configurable permet désormais de suivre un style de programmation très précis. Pour les interfaces graphiques, Sun a amélioré le créateur d’interfaces Swing. Intégration avec l’existant Les systèmes de gestion de configurations CVS et Subversion sont supportés nativement par Netbeans.

Se connecter

Il existe également un plugin pour Mercurial. Enfin, les projets utilisant Ant ou Maven sous forme d’un plugin sont également parfaitement intégrés. Netbeans s’interface également avec GDB lors des séances de debug. Ruby aussi est officiellement supporté ainsi que le framework Ruby on Rails.

Sortie de Netbeans –

Le site officiel de Netbeans propose beaucoup netbeanz documentation et de tutoriaux sur ces différentes fonctionnalités. Aller plus loin Le site officiel 1 clic la page de téléchargement 1 clic Détail des fonctionnalités 3 clics. Stable encore quelques petits bugs dans la finale, notamment en cas de rechargement d’applications webstrès agréable à utiliser et pas mal de plugins j’attends d’avoir un équivalent du Spring IDE déjà disponible sur Eclipse mais sinon celui qui existe est hetbeans pas mal.

netbeans 6.0

En ce qui concerne les étudiants, on va voir d’ici peu. Mais déjà le simple fait de pouvoir lancer un serveur apache sur des ordinateurs en accès libre avec des comptes home sur NFS est un plus de ce côté, Eclipse demandait des bidouillages hallucinants. A noter que je l’utilise depuis un petit temps pour développer des applications Ruby on Rails, et c’est un vrai bonheur. Je ne suis généralement pas trop partisan des megas-IDES-en-Java-qui-utilisent-deux-tranches-nucléaires-et-font-le-café, mais pour un projet Ror, je me retrouvais alors vite avec 6 bureaux virtuels remplis d’éditeurs, de terminaux et autres browsers.

  TÉLÉCHARGER SONGR GRATUIT POUR ANDROID GRATUIT

Je m’étais alors un peu penché sur Aptana RadRails basé sur Eclipse que je trouvais mal foutu énormément d’espace perdu dans des bordures de fenêtres super moches, fonctions courantes manquantes ou non implémentéesplutot instable J’ai testé Netbeans un peu en désespoir de cause, et franchement je trouve ça nickel.

Appel au débugger super bien intégré et pratique, y compris sur mes fichiers de tests fonctionnels, raccourcis bien pensés pour passer directement d’une action à sa vue ou à ses tests, appels des tests via quelques raccourcis, coloration syntaxique au couleurs plutot agréables par défaut Quand un test foire et que j’ai une pile d’appel monstrueuse, chaque erreur est un lien hypertexte renvoyant dans le source au bon endroit.

J’en oublie pleins, mais j’ai vraiment été très impressionné par cet IDE. Pas encore testé l’intégration SNV par contre, faut vraiment que je m’y mette en Je me réponds à moi même pour ajouter que – L’autocomplétion et sa doc inline étaient assez sympa – C’est quand même l’impression générale de finitions et tous les petits détais « bien pensés » qui font que je m’y trouve si bien.

Par contre il est clair que sur une très grosse machine y’a pas photo, NetBeans s’impose et s’imposera a terme je pense. Là ou Netbeans est bien devant tous ses concurents c’est le développement Java Mobile, m’est avis que ca aurait du être un peu plus détaillé dans la news.

Il existe un support pour le dév. Il faut noter qu’ils ont un superbe editeur UML, je m’en sers quand je donne des formations Ben UML est quand meme indispensable pour une application Objet moderne a plusieurs.

Je m’en sert a chaque fois que je doit faire un diagramme UML car il est vraiment bien fait. A noter JBoss Developer Studio qui est sorti il y a environ 1 mois: C’est ce que faisait Exadel mais en libre Red Hat a racheté Exadel et mis le tout en libre après avoir remplacé ce qui était proprio et n’était pas à Exadel, etc ce qui a pris environ 8 mois.

M’enfin, connais mal tout ça pour savoir en quoi c’est réellement un concurrent ou un complément. Les avantages de Netbeams: Très bien foutu mais pas très adapté pour un projet basique. Sinon il faut se taper les makefiles à la main. Il sera peut-être compilable sous Windows après le passage à KDE4 mais pour le moment c’est la croix et la bannière pour arriver à compiler toutes les dépendances avec Cygwin.

Malgré que GTK soit disponible sous Windows, les auteurs d’Anjuta ne semblent pas intéressés et se focalisent sur l’intégration Gnome. Plutot orienté Windows, il tourne vraiment pas mal. La complétion automatique est perfectible. Il propose par défaut un tas de conneries trouvées dans les headers standards mais a beaucoup plus de mal à proposer des solutions venant des headers du projet. C’est un peu balot.

  TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT MEGAVIDEO VIDEO DOWNLOADER 3.19 GRATUITEMENT

Sinon, pour le reste c’est pas mal du tout. Les makefiles peuvent soit être gérés automatiquement, soit gérés à la main. La gestion des workspaces est un peu bizarre.

Malgré le fait que je choisisse à chaque fois d’enregistrer le workspace, il semblene pas savoir ouvrir ses propres fichiers workspace. Dans les fichiers projets, tous les chemins sont stockés en absolu!!! Du coup netbens quelqu’un récupère un projet mais ne le met pas exactement dans le même path que l’auteur ça ne compile pas.

Là, c’est beaucoup plus basique surtout la partie debugage mais pour ce qui est juste de l’édition de code ça peut passer. Autant pour Java, c’est le pied, autant pour le reste c’est l’horreur. Seul le débuggage est au niveau de ce qu’eclipse fait pour Java. Bref, pour moi c’est vraiment pas terrible. Gros coup de coeur.

Tout marche du premier coup, l’ergonomie proche de VisualStudio. La completion automatique est bluffante au niveau de VSla gestion de projet est simplissime options du projet très simples à configurer, édition de makefile automatique ou customisablele debugage est impeccable évaluation à la volée de la variable sous le curseur, possibilité d’explorer un objet sous forme arborescente, point d’arrêts conditionnels, Franchement j’ai été impressioné.

Débugage, arrêt, modification de code, sauvegarde, recompile, re-debugage et ça ne marche pas! Le fichier sur lequel on travaillait était en fait la version du fichier tel qu’il était lors du précédent débugage. La sauvegarde n’a pas été appliquée au fichier sur disque. Il suffit de réouvrir le fichier pour se rendre compte que les modifs n’ont pas été prises en compte.

On a deux fois le même fichier ouvert, différent, sauf que seule une version est la « vraie » et il n’y a pas de warning là dessus. Enfin il est un peu lourd au démarrage. Je ne sais pas s’il est possible de le compiler « ahead of time » avec gcj mais ça aiderait beaucoup, je pense. Une fois lancé, il est très rapide. Une solution pour avoir un KDevelop nikel sous linux: CMake peut créer des fichiers de projet pour entre autre KDevelop, make, vs.

C’est donc une solution assez simple permettant de faire un développement crossplateforme et d’utiliser KDevelop ou n’importe quel autre éditeur en fait En plus, les fichiers CMake sont quand même très facile à écrire à la main sans comparaison avec les autotools Je n’ai pas trouvé mieux et qui supporte Linux et Windows.

Alors je me demande comme tu fais pour trouver eclipse « tout pourri ». J’utilise eclipse avec subclipse marche très très bien maintenant et mylin gestion de projet, bugzilla, etc.

netbeans 6.0

Zut, j’ai oublié de dire un truc. Je n’utilise pas eclipse pour le débuggage. Qui a testé le nouveau profiler NetBeans? D’après ce que j’en lis sur http: En particulier est-ce que ça betbeans de faire du profiling sur des Applets?